Le Point éco d’A.D du 30/06

Par défaut

Comme prévu mes petits loups, voici le Point éco d’A.D. Allez, on s’accroche et n’hésitez pas à faire des commentaires:

Hello à tous,

La semaine avait pourtant plutôt bien commencé … avant que Rajoy et Monti viennent tout saccager! Je parle bien évidemment de l’impact de ces 2 là sur mon portefeuille car les marchés ont apprécié leur courage et leur offensive quasiment suicidaire devant Markel. On y reviendra …

Commençons d’abord par une petite blague grecque : selon les engagements qu’ils avaient pris, la Grèce devait réduire les effectifs dans la fonction publique (conditions de la Troika). Bon, et bien on vient de découvrir qu’ils avaient en fait recruté 70 000 fonctionnaires ! Pas mal, non ? Je suis sûr que ses bailleurs de fonds sauront apprécier… Allez, une 2ème blague grecque :  connaissez vous l’ile de Zakynthos ? petite ile tranquille qui compte un taux d’aveugles 10x supérieur à la moyenne … 650 aveugles dont certains sont chauffeurs de taxi, managers de restaurants etc. Sur les 650 seuls environ 50 sont de vrais aveugles. Les 600 restant touchent l’allocation !  Welcome to Greece my friends !

Quelques chiffres maintenant :

Fort repli de la consommation le mois dernier, la tendance continue et s’accentue même dangereusement.

Des chiffres sur l’immobilier américain pas si mauvais que ça, et c’est suffisamment rare pour le souligner.

D’abord les ventes de logements neufs qui ont légèrement augmenté (voir ci-dessous)

Ensuite les prix de l’immobilier qui augmentent eux aussi légèrement.

Trop tôt pour crier victoire et parler de retournement de tendance, mais suffisant pour donner de l’espoir à certains et dire que le fond a déjà été touché.
Je serais pour ma part beaucoup plus prudent car les forces qui poussent vers la baisse de l’immobilier sont fortes (taux de chômage toujours élevé, inventaires nombreux, situation économiques des américains qui est amenée à se dégrader). Regardez la baisse des prix par ville depuis leur plus haut. -61% pour Las Vegas … qui veut y aller ?!

page2image3676

L’immobilier est important, rappelez vous ce qui a déclenché la crise… une baisse de l’immobilier, les sub prime et les CDO (Collaterized Debt Obligation), MBS (Mortgage Backed Securities) qui pètent, les banques qui s’effondrent etc. On ne va pas tout refaire, pour ceux qui veulent comprendre je recommande vivement le documentaire « Inside Job ». Il est en vente en dvd, il était passé au ciné il y a 2 ans environ.

Je vais continuer à suivre de près l’évolution du marché américain et vous tiendrai au courant.

Pas d’autres chiffres majeurs cette semaine. La semaine prochaine par contre on aura l’ISM américain et les chiffres mensuels du chômage aux USA. Il faudra regarder ça de près car ils sont très suivis par les marchés. Concernant l’ISM, il devrait être en baisse si l’on en croit les indications que nous donnent les autres indices, fortement corrélés à l’ISM. Pour rappel l’ISM est une mesure de l’activité manufacturière et non manufacturière (il y a 2 indices) aux USA. Les économistes s’en servent beaucoup car ils sont de très bons indicateurs de la santé économiques des USA, et comme l’expression le dit «when the US sneezes the rest of the world catches a cold » !

Avant de passer au sommet Européen, un petit coup de chapeau à nos petits Frenchies. Ils ne se sont pas forcément illustrés à l’Euro (c’est le moins que l’on puisse dire), mais les traders Frenchies s’illustrent davantage ! On a eu Kerviel, mais le petit Bruno Iskil, surnommé la baleine de Londres, et travaillant pour JP Morgan, compte aussi se faire un nom ! Ses opérations de soi-disant couverture qui ont causé des pertes d’abord annoncées à environ USD 2 milliards attendraient aujourd’hui USD 6-7 milliards, et pourraient grimper jusqu’à 9 milliards ! Go Bruno, go, you can do it!

J’en plaisante mais ça nous montre que les leçons de la crise 2008-2009, causées par les banques et le manque de régulation, n’ont pas été retenues. Les mêmes personnes refont les mêmes conneries qui mènent aux mêmes effets. Pathétique !

Ce sommet donc … plein de choses se sont passées, et la dynamique est très intéressante. Merket savait qu’on allait lui mettre une sacrée pression et a multiplié les déclarations avant la conférence : pas de mutualisation de la dette, pas de rachat d’obligations souveraines par les fonds de sécurités de la zone Euro (FESF et MES), pas d’aide sans contrôle et conditions strictes. Elle a même déclaré devant le Bundestag mercredi que les Euro Bonds ne verraient pas le jour tant qu’elle serait en vie !

Ca a d’ailleurs provoqué une réaction immédiate sur les marchés (voir ci-dessous)!

De leur côté les espagnols et italiens ont maintes et maintes fois répété que sans une aide plus importante de la BCE et la zone Euro ils ne pourraient pas tenir bien longtemps. Pression, pression …

Et Hollande dans tout ça ? bah … il répète qu’il faut aider les pays en difficulté, il s’allie avec les espagnols et les italiens et continuent d’affronter Angela … On l’a vu au diner de mercredi soir, ils n’ont pas l’air super à l’aise tous les deux … ils peuvent pas se blairer et je ne suis pas certain que l’attitude de notre cher président serve les intérêts de la France et de la zone Euro. On verra bien …

Ensuite le sommet. Coup de théâtre, les espagnols et italiens menacent de ne pas signer le pacte sur la croissance, très cher à Mr Hollande, si l’Allemagne ne fait pas de concessions (on verra lesquelles plus loin) … en gros c’est «on est sur un bateau, nous sommes près à tout saborder et couler, mais toi, Angela, tu couleras avec nous). Opérations quasi Kamikaze qui démontre surtout le désespoir de l’Italie et de l’Espagne. C’est un « all-in » au bluff …  Angela est furieuse mais, alors que les négociations ont duré jusqu’à environ 4h30 du matin, est obligée de céder finalement. Pas le choix, vraiment pas le choix car les espagnols et italiens étaient prêts à tout faire péter, du moins c’est ce qu’ils prétendaient.

Quelles mesures donc ?

D’abord les banques européennes en difficulté pourront bénéficier de l’aide directe des fonds de sécurité. Ca pourrait soulager les banques et surtout casser le cercle vicieux dette souveraine, banques en difficulté (les banques sont en difficulté, les Etats les recapitalisent, donc les Etats s’endettent, donc leur situation s’aggrave, donc la situation des banques s’aggravent aussi car les banques détiennent des obligations souveraines !). Ca veut aussi dire que nous, les citoyens européens, allons payer pour les conneries qu’ont fait les banques … et oui, les fonds de sécurité Européens ce sont les pays qui les alimentent, donc nous ! Les irlandais ont déjà vécu ça, les américains aussi, et bien d’autres, mais à l’époque on avait dit « plus jamais » … eh ben si !

Ensuite les fonds de sécurité Européens pourront acheter de la dette souveraine des pays en difficulté (Espagne, Italie notamment). Ca pourrait faire baisser les taux d’emprunts de ces pays qui étaient devenus insoutenables, et donc les soulager. Cela dit, Angela a bien pris le soin d’indiquer que cette aide devrait être soumise à conditions et que la Troika aurait un droit de regard sur les finances du pays aidé. Mais cette aide, si elle a lieu, ne viendra pas plomber la dette du pays aidé (contrairement à ce qu’il s’était passé jusqu’à présent). Attention quand même, le wording du texte sur lesquels ils se sont mis d’accord est suffisamment vague pour qu’il puisse être plus difficile que prévu d’accorder cette aide (the fund « could », « if » etc.). Aussi l’Allemagne a un droit de véto (comme tous les autres pays).

Aussi, le « pacte de croissance » de EUR 130 milliards d’euro a été acté. Ca représente environ 1% du PIB de la zone Euro, c’est en fait pour la plus grande majorité de l’argent déjà disponible … bref, pour moi c’est symbolique, rien de plus.

Conclusions de ce sommet : Angela s’est fait avoir, forcé la main, et elle a du faire des concessions qu’elle n’avait aucune envie de faire. Elle va devoir maintenant s’expliquer devant son Bundestag car les allemands sont contre de telles mesures. J’imagine qu’elle n’a guère apprécié et qu’elle saura faire payer ceux qui lui ont fait subir cet échec. Les Espagnols et les Italiens sont les grands gagnants : ils sont venus au sommet en Kamikases, ils en ressortent avec des mesures qui vont leur permettre de souffler un peu … même si je pense que cette pause sera de courte durée. Et notre flamby dans tout ça ? Ben il est content, il va aller dire à tout le monde que tout ça c’est grâce à lui, qu’il a changé la face du monde etc. bref, il est content !

Maintenant venons-en à l’impact de tout cela sur les marchés, et … sur mon portefeuille. Et c’est là ou ça fait mal !!! Très franchement, je n’ai pas le souvenir d’une telle déconvenue … J’avais dit à un collègue « tu vas voir, ils vont nous refaire le coup de : on prétend que rien ne va se passer pendant le sommet, et on balance la grosse surprise qui fait ensuite monter les marchés ». Mais avec toutes les déclarations de Merkel etc. je me disais que ce n’était pas possible qu’elle cède, et que ce sommet représenterait une déception pour les marchés. Et bien j’ai eu tort, et c’est pour ça aussi que je n’aime pas trader dans ces environnements où les marchés peuvent gagner ou perdre 5% sur une déclaration que personne ne peut en fait prévoir. C’est le casino …

Donc oui, je me suis pris une bonne branlée sur mes shorts, évidemment. J’avais aussi shorté les obligations souveraines allemandes, ce qui m’a rapporté un peu car leur taux ont monté suite au sommet (prix de l’obligation et taux vont évoluent dans le sens inverse). J’avais aussi acheté de l’argent mercredi, que j’ai vendu vendredi matin alors qu’il était en hausse de 5,2%. Ces 2 trades m’ont permis de réduire un peu mes pertes (non réalisées car je n’ai pas vendu mes shorts) mais pas de les éliminer. Sur la semaine je reste salement perdant. J’ai profité de la journée d’hier pour faire les soldes, puisque c’est la période : j’ai acheté des shorts alors que les marchés étaient fortement haussiers. Il faudrait maintenant que les marchés baissent, car je suis pas mal chargé à la baisse maintenant ! Coup dur donc (photo ci-dessous, c’était moi hier !) ; c’est un peu comme perdre contre un carré au poker avec un full house en main ! Mais je m’en remettrai. Ca ne remet pas en cause mes convictions sur la suite.

De toutes les façons, et ça sera ma conclusion, ces mesures ne vont ni réduire le chômage des pays en difficulté, ni les sortir de la récession, ni faire augmenter leur production industrielle, ni amélioré leur compétitivité. Les problèmes restent les même. On ne fait que déplacer la dette mais elle reste belle et bien là !  »

Bah dis donc, j’ai hâte de lire la semaine prochaine… parce que là, c’est pas franchement folichon… 🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s