un vingt-cinq novembre

Par défaut

Jour 2 

Mon Dieu qu’est-ce qui m’a pris de dire que c’était une super idée? Ce n’est pas grave. Je vais bien finir par réussir à m’organiser… Ma mère. Sentiments mélangés. Je n’ai pas l’inspiration pour écrire. Rien ne vient. Comme si j’étais une coquille vide. Cliché… Disons, que je suis comme un livre dont les pages sont toutes blanches. Cliché. Bref, je n’arrive rien à écrire, c’est tout. Le vide intersidérale dans mon esprit. Rien ne s’assemble de façon cohérente. Des tas de trucs viennent polluer mon esprit.

J’ai froid. J’ai envie de tricoter. De bouquiner.

Si on divorce après 36 ans de mariage, on n’a pas raté sa vie, mais on se sent hyper mal non? Pas forcément. Peut-être que justement on se sent moins mal.

Niaiseries. J’ai un rdv important dans une heure et demi. Je vais devoir trimballer (en plus de mon estomac noué) mon ordi qui pèse une tonne (que c’est même pas un Mac en plus) et mon sac à main (qui pèse une demi tonne).

Le temps me manque. Ce foutu espace temps…

Bon, il est temps que je me prépare.

 Il faut que je prépare mon masque. Celui qui montre un visage qui dira: je n’ai peur de rien.


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s