Dialogues de foot

Par défaut

L’Euro 2012 est fini. J’ai failli en pleurer dimanche dernier. Mon Dieu j’arrive pas à croire que je viens d’écrire ça. Les dernières images, après la victoire de l’Espagne, étaient quand même vachement sympa. Tous ces petits gosses qui couraient et jouaient sur le green (ah bon? c’est pas comme ça qu’on dit?) avec leurs papas champions. Moi j’ai trouvé ça émouvant. (je vous le confirme, j’ai changé… Avant j’aurais trouvé ça gnan-gnan)… BREF

Vous vous souvenez, j’ai mon maillot de l’équipe de France, comme Chéri. Comme Chéri, je regarde le foot. Parfois seulement d’un oeil, parfois sur mes deux oreilles (c’est si bon de s’endormir bercée par la voix des commentateurs). Souvent quand même, je regarde attentivement (enfin j’essaie). Et alors, si on met le son, on entend parfois des choses très drôles ou très bizarres, qui me laissent sans voix, ou m’évoquent d’autres choses (vous m’avez suivi pas vrai?). Morceaux choisis:

Le commentaire le plus utilisé (avec plus ou moins de volume sonore): « oh là là! mais qu’est-ce que c’est mal joué ça! »

Allemagne -Pays-Bas:

« c’est du fromage fondu » — « ils ont perdu la foi » — « on en a le couple soufflé… heu le couple soufflé… oh excusez moi le souffle coupé » (ah bah on y croyait plus) — « la confiance change de camp » (rires) — « hey ben, c’est vidéo gag » (ah bon? je croyais que c’était un match de foot) —  » belles parties de boule entre gardiens » (hum hum… vous aussi vous avez l’esprit mal tourné) — « ils sont quand même plus tout jeunes. Oui le poids de l’âge » (ça va les mecs ont à peine 30 ans si ça se trouve)

France -Ukraine:

« oui, vas-y, dans le petit trou » (oh là bah dis donc!) — « il le met bien » (ah bah s’il le met bien…) — un copain: « quelle passe de merde« — « il n’y croit pas du tout, ça se voit dans son geste » (il est pourtant bien payé) — un copain: « t’as pas le droit de faire des passes comme ça » —« oh attention! A DROOOIITE! (à l’unisson, entre Chéri, le copain et les commentateurs) — « il faut avoir le coup de rein » (hum hum…)

Espagne – Italie:

« il domine le football depuis 6 ans » — « l’importance de la passe longue pour les milieux de terrain » — « effet de surprise maximum » — « la coupe pour l’instant, elle penche mais du côté espagnole » — « c’est la misère du monde dans le regard de Prandelli » — « quelle leçon aux yeux du monde entier » — « il a l’air cuit quand même » — « quel turbo il a dans les pattes ce Jordi Alba »

A un moment Chéri me demande: « tu connais le prénom de Pedro. » Je réponds: « nan » (j’essayais vraiment de me concentrer sur le match) Il me dit « il s’appelle Lan » Moi « ah bon? » « Ouais Pedro Lan« . AH AH. RIRES.

« le score n’a pas d’importance, c’est perdu c’est perdu » — « messieurs, vous êtes des grands, vous êtes immenses » (moi j’ai plutôt eu l’impression qu’ils étaient assez petits quand même…) — « ils ont tout juste » — « dans l’esprit, y’a 0 faute » — « tout simplement magique » — « quelle belle soirée »

Ah oui! quel bel Euro! Moi je me suis bien amusée!!! Prochain rdv foot et en DIRECT du stade, le 4 août Paris-Barça ! YOUPI !!! Allez, à ciaO***

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s