Le point éco d’A.D du 13/07

Par défaut

Ah! Le revoilà! Faut-il se réjouir de la situation économique ou pas? Comment vont les marchés? On le saura après la lecture du point éco de la semaine d’A.D.

« Bonjour à tous,

1.    Le LIBOR GATE 

« Give a gun to a man and he can rob a bank. Give a man a bank and he can rob the world »

10 mars 2006 :

·        Trader A: “We have an unbelievably large set on Monday (the IMM). We need a really low 3m fix, it could potentially cost a fortune. Would really appreciate any help”

·        Trader B: “I really need a very very low 3m fixing on Monday –preferably we get kicked out. We have about 80 yards [billion] fixing for the desk and each 0.1 [one basis point] lower in the fix is a huge help for us. So4.90 or lower would be fantastic”

13 mars 2006 :

·        Trader A: “The big day [has] arrived… My NYK are screaming at me about an unchanged 3m libor. As always, any help wd be greatly appreciated. What do you think you’ll go for 3m?”

·        Trader C: “I am going 90 altho 91 is what I should be postin”

·        Trader A:  “[…]when I retire and write a book about this business your name will be written in golden letters […]”.

·        Trader C:  “I would prefer this [to] not be in any book!”

Ci-dessus un échange d’emails entre traders qui révèle les petits arrangements entre amis concernant la manipulation du LIBOR. Pour info le LIBOR est le taux du marché interbancaire (le taux auquel les grandes banques se prêtent entre elles), calculé tous les jours ouvrés à 11h. Chaque banque soumet son taux, les extrêmes sont écartés et une moyenne est calculée, le LIBOR donc.

La manipulation du LIBOR est un énorme scandale. D’abord et avant tout parce qu’environ 800 000 milliards (oui, vous avez bien lu, 800 000 000 000 000 !) de titres et prêts sont affectés par le LIBOR. La raison qui a poussé les banques à manipuler le taux est la suivante : pendant la crise de 2007-2009, les banques voulaient apparaître « saines », elles ont donc communiqué entre elles pour faire baisser le taux auquel elles se prêtaient. En effet un taux élevé est révélateur de la défiance des banques entre elles. Si les banques ne veulent pas se prêter, ou alors à des taux élevés, cela augmente considérablement les risques de crises de liquidités, c’est un très mauvais signal envoyé au marché. Mais du coup, un LIBOR sous-estimé a engendré un manque à gagner pour les banques qui prêtaient (soit à d’autres banques, à des entreprises etc.), et donc pour tous leurs clients (fonds de pension, fonds d’investissement, produits dérivés etc.). Ce manque à gagner est estimé par certains à 1 000 milliards de dollars, mais je ne voudrais pas m’avancer sur un chiffre, il est trop tôt, je pense pour y voir vraiment clair.

Le scandale est venu de Barclays mais Citi et JP Morgan sont elles aussi citées. Ce n’est qu’un début je pense, et il va falloir attendre encore un peu pour réaliser l’ampleur de ce scandale. Un article du Financial Times révèle aujourd’hui que l’amende infligée aux banques pourrait atteindre 22 milliards de dollars. Attendons donc…

2.     Les chiffres de la semaine

Les chiffres macro de cette semaine sont moins pires que les précédents, c’est déjà ça …

Commençons par les bonnes nouvelles :

·        Forte hausse du crédit à la consommation aux Etats-Unis : les américains se remettent à consommer, et à emprunter pour consommer. Voilà qui doit faire plaisir à leur président qui les encourage sans cesse à le faire afin de relancer l’économie. Par contre, si mes souvenirs sont bons la crise a démarré aux Etats-Unis, faute à des consommateurs américains qui avaient trop emprunté (notamment dans l’immobilier)! Regardez d’ailleurs le taux d’épargne des américains. Il repasse en dessous de 4%, ce qui est très bas, et la tendance est clairement à la baisse.

·        Hausse de 0.6% de la production industrielle en Europe. Pas de quoi s’enflammer cependant. La production devrait repartir à la baisse prochainement, et comme vous le voyez (ci-dessous), la tendance n’est pas vraiment positive.

·        Chiffres hebdomadaires du chômage aux Etats-Unis bien meilleurs que prévus! Ce n’était pas arrivé souvent ces derniers mois! Là encore, je doute que cette bonne nouvelle soit annonciatrice d’une nouvelle tendance de baisse du chômage. Il est principalement dû à un nombre limité de licenciements dans le secteur de l’automobile.

Et les moins bonnes nouvelles …

·        Excédent commercial de la Chine plus élevé que prévu mais … principalement dû à une croissance des importations bien plus faible que prévu (+6.3% Vs 12.7%pour le mois de mai)

·        Croissance de la Chine (2ème trimestre) plus faible que prévu :+7.6% (voir ci-dessous l’évolution du PIB depuis 2002)

Attention, on atteint des niveaux qui commencent à être inquiétants (au plus fort de la crise, en 2009, la croissance du PIB était de 6.2%). 7.6% de croissance du PIB peut paraître très flatteur mais pour la Chine c’est faible. Ils étaient à +12% en 2010.

·        L’Italie vient de se faire dégrader de 2 crans par Moody’s (de A3 à Baa2). Moody’s avance la détérioration de l’économie comme raison. Aucune surprise …

·        L’indice de confiance des PME américain (ci-dessous)  est en baisse de 3 points (par rapport au mois précédent), à 91.4. Not good !

·        Le PIB de Singapour a été annoncé à -1.1% (chiffre annualisé, en comparant le 2ème trimestre au 1er trimestre). Singapour souffre du ralentissement de la Chine.

·        Les faillites de villes américaines continuent : cette semaine c’est San Bernardino (200 000 habitants) qui y passe.

·        La confiance des consommateurs américains est à son plus bas niveau depuis 6 mois.

3.     QE3 or no QE3 ?

Les minutes de la Fed étaient très attendues mercredi soir. Les opérateurs attendaient un signe de la Fed concernant le QE3 (3ème round de Quantitative Easing = rachat d’obligations du Trésor américain à grande échelle). La Fed a déçu puisque elle n’a pas annoncé l’imminence d’un QE3.

Je vous l’ai dit, les marchés sont devenus accro aux assouplissements monétaires. Les taux d’intérêt sont déjà au plus bas (ce qui est favorable pour les marchés actions) mais ça ne leur suffit plus. Ils comptent désormais sur les mesures non conventionnelles orchestrées par les banques centrales. Les graph ci-dessous montre très clairement la corrélation entre les mesures mises en place par laFed (QE1, QE2 et Operation Twist) et les marchés actions.

Quand la Fed imprime des dollars les banques les utilisent pour les placer sur des actifs risqués (matières premières, actions) ce qui les fait monter. Cela dit les conditions actuelles ne justifient pas, à mon sens, un nouveau QE. Certes les chiffres mensuels de l’emploi américain se détériorent (environ 75 000 créations d’emploi en moyenne par mois au 2ème trimestre contre 200 000 au 1er trimestre), certes l’ISM de juin n’était vraiment pas terrible, mais l’économie américaine résiste tout de même assez bien (pour le moment) au ralentissement de la croissance mondiale.

La question n’est pas tant de savoir si oui ou non il y aura un QE3 mais plutôt quand. Si la situation économique des Etats-Unis se dégrade fortement (baisse de la croissance, hausse du chômage, chute des marchés) d’ici à septembre, ou si la crise de la zone Euro s’aggrave fortement, alors la Fed pourrait décider un QE3 en septembre. Sinon on devra certainement attendre la fin de l’année.

Cela dit, comme les histogrammes ci-dessous le montrent, l’effet des mesures des banques centrales(Fed, BCE, Bank of England) ont de moins en moins d’effet sur les marchés, et les réactions sont de plus en plus courte durée.

Les QE ou autre LTRO ont aussi des effets pervers. Quand la banque centrale rachète massivement des obligations souveraines, elle fausse les marchés. Les taux sont anormalement bas. Quand la Fed par exemple commencera à revendre toutes les Treasuries qu’elle a dans son bilan, les taux pourraient monter fortement, ce qui pourrait freiner la croissance.

Concernant les LTRO (LongTerm Refinancing Operation – la BCE a prêté près de 1 000 milliards d’EUR à des banques de la zone Euro, à un taux de 1%), ils ont aussi leurs effets pervers. Les banques ont massivement acheté des obligations souveraines de leur pays avec l’argent emprunté. Problème : depuis que les banques espagnoles et italiennes ont acheté ces obligations, leur prix à fortement baissé (car les taux ont monté). Regardez ci-dessous le prix d’une obligation souveraine espagnole à échéance 2 ans. Son prix a fortement baissé depuis le LTRO 1 etsurtout le LTRO2.

Au lieu de créer un cercle vertueux : les banques rachètent des obligations souveraines, le taux de ces obligations souveraines baisse, le pays peut emprunter moins chersur les marchés, les banques font des profits etc.) on a créé un cercle vicieux :les banques achètent des titres qui se dévaluent, leur situation s’aggrave, le pays emprunte à des taux plus élevés (fragilisé par ses banques), il s’endette davantage etc.

4.     Mon portefeuille

Très bonne semaine. Je vous avais dit il y a 2 semaines que j’avais profité de la très forte hausse des marchés pour faire les soldes… eh bien ça a payé ! Soc Gen shorté à 18.9,est aujourd’hui à 16.9 (+4% donc), les différentes lignes de short sur le CAC (achetées quand le CAC était entre 3250 et 3200) sont aujourd’hui dans le vert(+3% environ). J’ai d’ailleurs pris des bénéfices en vendant la moitié de ces positions (CAC à 3138). Mon short EUR/USD acheté quand l’euro était à 1.258 seporte lui aussi bien (+3%), bref, tout va bien. Cette semaine j’ai aussi acheté de l’argent (plusieurs positions. Moyenne d’achat à USD) 26.9et je me suis renforcé sur l’or (achat à 1557). Par contre j’ai vendu ma position short sur Apple lundi, à perte. Mais bon, globalement c’est une bonne semaine.

Voilà voilà. Pour les jours / semaines à venir il faudra être très attentif aux décisions des banques centrales et à l’évolution de l’Espagne.

Bon week-end à tous ! »

Publicités

Une réponse "

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s